« La situation est très grave » affirme Francisca Ibanda, représentante régionale de la Conférence Mennonite Mondiale pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest.

L’ONU prévoit que plus de 50 000 personnes de la République Démocratique du Congo se réfugient en Angola en 2017, pour fuir les attaques violentes dans le centre de la région…  Pour la suite de l’article